Nevermen – Nevermen (2016)


Nevermen_Nevermen_2016_Mike_Patton_Tunde_Adebimpe_Adam_Doseone_Drucker

Ils sont pas beaux nos quadras…?!

3 mecs en mission? Pas vraiment. En toute détente, plutôt. Le C.V. fourni, qui parle pour eux. A faire pâlir d’envie n’importe quel petit bleu. Ambiance au beau fixe, décontractée.  Une machine de guerre en rodage, pas vraiment conçue pour aller au combat. Les vieux sages, comme les anciens combattants, savent mieux que quiconque qu’il n’est pas nécessaire de griller toutes ses cartouches au premier coup. Mieux vaut tromper son monde. Fourbir ses armes, en secret, en studio.

3 mecs en mission? Pas vraiment la gueule de l’emploi, nos champions. Mike Patton, Tunder Adebimpe et Adam « Doseone » Drucker cadrent pas franchement. Un « Super Group » ? Mouais…. trois honnêtes producteurs/musiciens au parcours tout juste honorable… hein?! On va pas vous refaire leur histoire (pour en savoir plus, c’est par là >>>), ni même leur discographie, mais forcément que la réunion de ces trois-là suscite la curiosité. Mais attention, ne pas s’attendre à un grand fatras musical. Aucune surprise générale, mais des apartés surprenantes, des figures familières et réjouissantes. Et même une petite Gretchen revisitée pour l’occasion en version animée :

L’idée ici serait plutôt de travailler au corps l’auditeur et ne jamais le laisser se détourner, quitte à casser le rythme, alimenter les évidences pour mieux s’en échapper. A l’instar de « At Your Service » et « Tough Towns » qui agitent tous les possibles d’une Pop extravertie à votre oreille, tantôt intimiste, tantôt rageuse, un temps délicate, parfois désolante. La première est à mon humble avis la plus aboutie (le couplet me fait immédiatement penser à « Two Sides » de Claw Finger), mais c’est la seconde qui est en écoute sur Soundcloud:

Autre favorite, « Hate On » , belle réussite, où les voix de chacun des protagonistes se mêlent à merveille. La mise en scène musicale tient sur plus deux minutes, au cours de laquelle Tunde entame une ode à la spiritualité contagieuse. Quelques instants plus tard, la sobriété éclate face à la fréquence mathématique d’un trio de voix samplées et pernicieuses.

Arrivé au bout des 10 titres, on se dit que sans être irréprochable de bout en bout, cet album vaut le coup pour les quelques audaces qu’il s’autorise sur le plan musical et le talent vocal de ses trois papas. Vous avez maintenant le faire-part…

NevermenNevermen – Lex Records Ltd/Ipecac Recordings est en écoute sur Spotify/Deezer

 

Laisser un commentaire, un bon mot, une remarque...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :