Forever Pavot – La Maroquinerie (24/11/2015)


 

Crédits : Disqueover.com

Crédits : Disqueover.com

Vous ne connaissez pas encore l’histoire d’Emile Sornin ? Alors lisez donc la chronique de Forever Pavot par ici >>>

On passera sur l’appréhension de rentrer à nouveau dans une salle de concert. On passera sur la performance de Sarajevo en première partie (Ep deux titres à écouter par là >>>), toute en panache, un peu brouillonne, mais à coup sûr, trop bruyante. On passera sur la surreprésentation de Messieurs à moustache dans la salle. On passera sur à peu près tout finalement, comme par exemple les 25cl. de Coca qui ont remplacé ma bière ce soir-là ou les rouflaquettes qui coulent sur les joues de certains. On passera sur les Tote-bag en tout genre, totem de l’entre-soi Hips, qui couvrent les hanches des femmes et tapent les genoux des hommes. On passera sur tout je vous dis comme autant de détails de la petite histoire. On passera sur ce coup d’œil furtif vers la sortie de secours. On passera sur la présence discrète de Ben Pleng de Yeti Lane (lire la chronique par là >>>) dans le public. Tout, tout, tout, sauf Forever Pavot. On fait un break, on écoute « Les Aventures de Tintin » enregistrée lors d’une session de Monte le Son et on y retourne.

Car on oubliera pas le déhanché de Antoine (le guitariste) avec sa chemises à fleur (et sa chorégraphie incroyable à mi-chemin entre un camé sous amphéts. et Carlton dans Le Prince de Bel Air), la gente féminine (avec ou sans tote-bag) n’oubliera pas non plus Maxime, à sa gauche, en marinière, basse demi-caisse en main, « Sex-y » me glisse t’on à l’oreille. De mon côté, j’ai l’impression de voir Fabien Galthié surclassé en troisième ligne, passé de demi à maître de mêlée Psyché-pop, au jeu tellement dynamique qu’il y laissera une des cordes de sa basse. On oubliera pas non plus ce solo furieux de Benjamin Glibert (le producteur d’une grande majorité des titres de l’album Rhapsode) sur « Le Pénitent Le Passe » (à écouter sur Soundcloud >>>) ou encore le final Pop Bien Lourde « spéciale-HeadBanging-parce-que-nous-aussi-on-aime-bien-faire-du-gros-son » sur « Christophe Colomb » . On gardera aussi dans un coin de notre tête la promesse d’un split à sortir d’ici début d’année 2016 au côté de Julien Gasc (de passage sur scène pour interpréter un inédit) et d’autres potes de Born Bad Records (plus d’infos par là >>>).

 

 

Un commentaire

  1. Ping : Transmusicales – Rennes (04/12/2015) | Le Bazar

Laisser un commentaire, un bon mot, une remarque...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :