Bleddyn Butcher – A Little History. Nick Cave & Cohorts, 1981-2013 (2014)


bleddyn

Une fois de plus, et en attendant la sortie en décembre du documentaire 20 000 Days on Earth, on vous parle de Nick Cave sur le Bazar. Enfin presque, puisqu’il s’agit cette fois de l’évoquer à travers le regard d’un autre, en l’occurrence l’anglo-australien Bleddyn Butcher, journaliste et photographe pour le NME dans les années 1980.

A cette époque, l’homme en question a eu la chance de pouvoir capturer avec son Nikon le reflet des plus grands noms du punk, du post-punk et de la new-wave anglo-saxons, tels qu’Alex Chilton, The Clash et plus tard Joe Strummer, Michael Stipe de ce groupe encore méconnu REM, les Pogues avec leur ugly irish leader Shane MacGowan, The Fall, les Pixies ou encore des pointures comme U2. Parmi ses trophées de chasse, on dénombre encore des écrivains un peu fous comme J.G. Ballard ou James Ellroy et, bien sûr, les Birthday Party dirigés par un Nick Cave déjà aussi frappé qu’une tequila et insupportable qu’une chatte en chaleur.

A partir de 1981, Butcher ne lâchera quasiment plus Cave et sa bande de junkies, les suivant lors des concerts chaotiques décrits dans la bio Bad Seed de Ian Johnston (Little, Brown & Company – 1995), en import), ou au cours de séances photos dont le résultat va très vite figurer sur les pochettes de disques des Birthday Party. Il est d’ailleurs assez intéressant, pour le fan, de découvrir dans cet ouvrage les images non recadrées de ces sessions, qu’on voit par exemple au revers de l’album Junkyard ou sur la front cover d’une Peel Session. De même qu’il est captivant de suivre l’évolution dans le comportement et le look de la star australienne désormais quasi-sexagénaire, toujours aussi rétive à poser comme il faut devant les objectifs, mais en revanche toujours aussi prompte à construire une image de crooner impertinent.

Outre l’évolution du parcours de Nick Cave sur plus de trente ans, c’est à dire jusqu’à la sortie de l’album Push The Sky Away en 2013 (chroniqué ici), l’intérêt du livre réside aussi dans la multitude de très beaux portraits de ses compagnons de route, présents à ses côtés depuis les Boys Next Door : le guitariste trash Rowland S. Howard aujourd’hui disparu, le multi-instrumentiste et pragmatique Mick Harvey, le bassiste loufoque mais intello Tracy Pew, l’ex égérie Anita Lane et la mère de son premier fils Viviane Carneiro, le prétentieux Phil Calvert viré du groupe assez vite, l’Allemand Blixa Bargeld parti maintenant des Bad Seeds, le métronomique Thomas Wylder, l’instable mais talentueux Barry Adamson, les discrets Conway Savage et Jim Sclavunos, aujourd’hui l’incontournable Warren Ellis, etc. Nous sommes donc loin d’un livre monomaniaque et assez proche d’une ressource documentaire précieuse pour les futurs biographes.

A Little History a enfin l’avantage de dévoiler quelques anecdotes rédigées par l’auteur, et de montrer l’évolution du propre style de Bleddyn Butcher, en exposant les traitements spécifiques infligés aux images dans les années 1980 (le noir et blanc contrasté), les années 1990 (les couleurs criardes et parfois, il faut le dire, dégueulasses) et les années 2000 (le gros plan hyper piqué). On regrette toutefois que le meilleur de son travail figure, à l’image peut-être de celui de Cave, dans le passé, puisqu’il nous présente vers la fin des séries d’images à peine retravaillées, que tout un chacun ou presque aurait pu prendre avec un bon numérique et un pass pour les backstages de concerts.

Bleddyn ButcherA Little History. Photographs of Nick Cave and Cohorts 1981-2013 – Editions Allen & Unwin, sortie en octobre 2014 (en import).

Laisser un commentaire, un bon mot, une remarque...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :