Moodoïd – Le monde Möö (2014)


moodoid panneau

En janvier dernier, nous étions quelques uns à découvrir Moodoïd en première partie des Allemands de DAF, pas toujours convaincus par le chant du dandy Pablo Padovani, mais diablement emballés par sa Pop néo-psyché. A l’époque, le groupe n’avait pas encore assez de morceaux à son répertoire et avait été contraint d’en rejouer certains lors du rappel. Un moment cocasse qui ne laissait pas de nous interroger sur ce jeune groupe, mais tout de même un moment assez émouvant. Puis nous avions écoutés l’EP Je suis la montagne, sur le label Entreprise, et compris que cette voix qui nous mettait mal à l’aise ce soir-là n’était en fait qu’un petit couac de scène. Ce disque a surtout amené la confirmation que quelque chose de passionnant se passait autour de la génération des musiciens français de moins de trente ans, dans le même sillon que La Femme, Fauve ou François & the Atlas Mountain. En moins foufou mélancolique que les premiers, moins glauque que les seconds, et tout aussi délicat, romantique et personnel que les derniers.

Moodoïd existe véritablement depuis un peu plus d’un an. D’abord guitariste du groupe Melody’s Echo Chamber, grâce auquel il deviendra proche des membres de Tame Impala (Kevin Parker a mixé le premier EP de Moodoïd), Pablo décide en 2011 de monter sa propre formation. Ce n’est qu’en 2013 qu’il sera rejoint par Clémence Lasme à la basse, Lucie Droga aux claviers et Lucie Antunes à la batterie, puis par la guitariste Maud Nadal en 2014 (sans compter les collaborateurs ponctuels comme Gilles Andrieux, Didier Malherbe de Gong, ou Melody Prochet).

Des drôles de dames et pas un mec, parce que les filles, selon Pablo, ça ouvre plus de portes que des mecs puant la bière éventée et rompus aux blagues de cul pendant les tournées. Et parce que ces filles-là seront suffisamment réceptives à son univers mélodramatique à paillettes (en témoignent leurs photos et leurs costumes de scène) pour composer avec lui des morceaux d’une subtilité et d’une énergie rares. Quelques gros concerts, parmi lesquels une première partie de Phoenix au Palais des Sports en février 2014, suffiront pour convaincre de leur qualités scéniques et soniques.

La musique de Moodoïd témoigne donc déjà d’une maturité et d’une maîtrise qui feront certainement des jaloux, mais c’est par la notion de mélange qu’on peut le mieux l’appréhender. Mélange des époques (production sixties, forme progressive très seventies, expérimentations contemporaines), des lieux (Occident, Orient, Asie du sud), des références revendiquées ou supposées (David Bowie, Robert Wyatt, Connan Mockasin, Ravi Shankar, Pink Floyd, Morricone, Gainsbourg et pourquoi pas aussi Katerine sur « Heavy Metal Be Bop 2« …), des genres également (Psychédélisme, Pop, Glam rock, Disco et Electro, Jazz), des instruments (guitares/basse/batterie/claviers, mais aussi violons, oud, saz et autres duduks orientaux), des rythmes enfin (souvent interrompus, remaniés, renversés, dilatés ou ralentis à l’envie).

Au final, Moodoïd mélange donc les humeurs, les ambiances, les états d’esprit, nous faisant passer de la rêverie en apparence la plus mièvre (« La Lune« ) à la moiteur des corps enlacés (« Bleu est le feu« ), de l’évasion la plus introspective (la belle ballade en anglais « Yes and You » ou encore les magnifiques et éthérés « Chemins de Traverse« ) aux mouvements de danse les plus enfiévrés (l’hypervitaminé « Bongo Bongo Club« ).

Il suffit de se laisser aller. Il suffit de se laisser plonger, de lâcher prise, pour non pas sombrer mais planer dans ce monde Möö, cet univers poétique, burlesque et surréaliste, très riche, qui demandera certainement encore d’autres écoutes pour en faire le tour.

Sortie de l’album le 18 août et concert au Casino de Paris le 12 novembre 2014 (Festival des Inrocks).

 Moodoïd – Le Monde Möö – Entreprise en écoute sur Spotify/Deezer/Rdio

2 Commentaires

  1. Ping : Forever Pavot – Rhapsode | Le Bazar

Laisser un commentaire, un bon mot, une remarque...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :