Metronomy – Zénith (28/04/2014)


Attention, le texte ci-dessous n’est pas un Live Report du concert du 28/04/2014 de Metronomy au Zénith mais une leçon de choses inspirée très librement de l’expérience de ce concert suite à la présence massive de nuages roses flottant sur scène.  Par ailleurs, il y est présenté des éléments de vérité sur l’au-delà qui pourraient choquer les plus dogmatiques.
Crédits Photos : Carsten Wilde - Wilde.fr/http://rocknconcert.com/2014/batteur-de-mesure-metronomy-au-concert-a-paris-zenith/#more-9264
Crédits Photos : Carsten Wilde – Wilde.fr/ RockNConcert.com 

Lien Photos : http://rocknconcert.com/2014/batteur-de-mesure-metronomy-au-concert-a-paris-zenith/#more-9264

– Lorsqu’on meurt que se passe t’il, Professeur?

– Et bien cela est très simple Nicolas, voyez-vous, après notre mort et peu de temps avant d’aller se présenter devant Saint-Pierre, s’écoule un laps de temps indéfini, tout à fait nécessaire, au cours duquel on boit des mojitos et on écoute de la musique Cool.

– Ah, mais cela est fascinant!

– (Le coupant) Tout à fait, Nicolas. Les scientifiques décrivent cette phase comme Métronomique, en l’état actuel de nos recherches, on pourrait comparer cela à une forme de voyage fantasmagorique dans de très gros nuages tout roses. Nos corps flotteraient dans une matière moelleuse et au travers d’enceintes de très grande taille retentirait de la musique Apero-Pop/Pop-Electro à base de synthés. Cette musique serait l’oeuvre du célèbre amuseur public Joseph Mount, savant expert du groove et des mélodies, accompagné de ses diverses acolytes du groupe Metronomy.

– Mais comment a t’on pu l’identifier formellement Professeur, comment a t’on pu avoir accès à sa musique, puisque seuls ceux qui nous ont quitté peuvent l’entendre?

– Parce qu’ils passent à la Radio, Nicolas, vous n’y êtes pas du tout! Joseph Mount et Metronomy sont bel et bien vivants. Ils donnent des concerts, vivent de leur musique. Mais là où toutefois la communauté scientifique continue de s’interroger, c’est sur le choix de Metronomy en particulier comme programmation, dans ce contexte très précis de l’après-mort et dans quelle mesure leur musique serait plus facilement accessible qu’une autre aux frais disparus. (…) Une des hypothèses retenues seraient que quelque soit la musique que ces enceintes diffuseraient, elle serait immédiatement accessible et aurait un effet euphorisant pour ceux qui l’écouteraient et que le choix de Metronomy tiendrait, non pas aux qualités intrinsèques de leur musique, mais tout simplement au fait que le programmateur serait un pote de Joseph, qu’il aurait rencontré lors de ces nombreux séjours à Brighton, avant que l’impensable ne se produise aux volants de son Jet-Ski.

– Que lui est-il arrivé Professeur?

– Le malheureux, mon cher Nicolas, a percuté un chalutier en pleine manche. Il était, dit-on, lorsqu’il prit les commandes de son « scooter d’eau », sous l’emprise de puissants psychotropes, à l’instar de nombre de ses camarades, occupant de haut niveaux de responsabilité dans les médias et les grandes radios nationales, mais cela n’a pas tellement d’importance Nicolas. (…) Si nous revenons à l’étude de notre phase métronomique, cette hypothèse n’est pas vérifiable en l’état actuel de nos connaissances et je me dois de préciser que nous observons par ailleurs, les mêmes effets chez des êtres vivants et en bonne santé.

– Vous voulez dire que cette musique serait à même de faire un pont entre le monde des des vivants et des morts Professeur?

– Fichtre non, Nicolas! Je suis juste en train de vous dire que les morts en sirotant leur cocktails écoutent du Metronomy, rien de plus. Et cela par mimétisme avec les vivants. Avant d’aller traîner leurs guêtres plus avant, ils prennent un peu de bon temps à danser et boire au son du groupe.

Metronomy

– Mais alors, assister à un concert de Metronomy, s’apparenterait à une expérience de l’au-delà Professeur?

– Nicolas, voilà une question tout à fait pertinente. Mais de cela nous ne pouvons juger. En tant que Professeur et scientifique, je ne peux me borner qu’à constater l’expertise du gaillard pour signer des mélodies, qui bien que complexes par endroits (et c’est la gage de qualité), me semblent toucher au but dans 95% des cas et qui provoquent chez mes sujets des effets tout à fait favorables en terme de bien-être et de relaxation.

De là, il ne nous restent plus qu’à les écouter minutieusement pour comprendre les ressorts de la musique Métronomique.

Un jeune chercheur par exemple vient de finir son mémoire dans lequel il vient de démontrer le lien de dépendance entre le rythme cardiaque des sujets et les phases convolutives et erratiques de la basse de nombre de leur morceaux. Cela est tout à fait sensible à l’écouter de « Heartbreaker«  ou encore « Boy Racers« . Une autre de mes étudiantes s’est attachée à réinterpréter les signatures rythmiques de leurs albums associant Nights Out à la fougue, The English Riviera à la parentalité et Love Letters à une forme de maturité, signifiant l’acceptation de sa filiation et de son héritage.

– Oh mais cela doit être passionnant, Professeur!?

– Pas du tout, je préfère encore qu’elle se mette à la Variété, plutôt qu’elle me ponde des conneries pareilles. Vous avez déjà entendu la batterie de Metronomy? C’est désespérément pauvre. Je ne réduis bien sûr pas la ryhtmique à cela, mais tout de même, les morceaux de Love Letters gagneraient à être supporter par un vrai travail rythmique.

– Professeur, que signifie Metronomy?

– Rien, mon cher Nicolas. Joseph Mount a juste trouvé que ça sonnait bien. Faut croire que cet artiste a le goût des bonnes choses tout simplement. Maintenant mon cher ami, travaux pratiques, allons boire des mojitos et écouter du Metronomy.

PARDON!

Laisser un commentaire, un bon mot, une remarque...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :