Jonathan Boulet – Le bonheur tranquille…


Je vous avais prévenu pour la barbe

Je vous avais prévenu pour la barbe

La légende(*) veut que ce frais Aussie ait émigré de France en raison d’un patronyme qu’il jugeait trop lourd à porter. Direction la Terra Nova, La grand-île, le Bush et le Northwest Sydney. Avec lui, il avait emporté sa bonne humeur et son xylophone. débarqué là-bas, il commençait par achever d’honnêtes études « à la Hichschool » comme lui réclamait son père. Une fois le diplôme en poche et alors jeune adulte, il se tournait vers un autre destin : d’abord cultiver sa barbe hirsute et druidique (qui fait des jaloux dans les congrès pan-celtiques internationaux, Gandalf est dégoûté…) et embrasser un avenir à sa mesure, comme une sorte de revanche sur l’histoire, son exil : celui du Sufjan Stevens australien (tout bien réfléchi, son album devrait s’intituler Come On Feel Like NorthWest Sydney, certes c’est réducteur mais il me fallait bien trouver une accroche).

Le dimanche, il allait se poser avec ses camarades dans les parcs de Castle Hill ou du North Parramatta et faisait résonner les carillons, le tambourin et pleurer la clarinette basse de sa pote Susie. Lorsqu’ils jouaient, tous étaient littéralement charmés par ce petit bout un peu maigre, mi Jack Kerouac mi mormon, à la bonhommie studieuse, d’inspiration humble et naturelle. Ils chantaient ses louanges et les compositions qu’il leur écrivait, sans se douter qu’un jour il pourrait les enregistrer et donner naissance à cet album « pop-à-tiroirs instinctive », toujours sur la brèche et d’une géniale grandiloquence :

We Keep The Beat, Found The Sound, See The Need, Start The Heat  (Jonathan BouletModular recordings)… ouais le gars n’aime pas top le style ramassé pour les titres d’album.

Dans cet album sans rallonge, il y a un peu de tout. Certes on y retrouve cette tendance minimaliste de la Pop des années 2010 (Je peux vous assurer que cette chronique est rédigée avec un maximum de recul…), une gymnastique contorsionniste, des gimmiks simples, en enfilades et répétitifs, dans les aiguës de préférence. Et pourtant, on ne saurait se l’expliquer, cet album sort du lot, le supplément d’âme en quelque sorte. En héritier d’un Sufjan Stevens qui en aurait fini de la sérénade (mêlé à du Local Natives de ci, du Pattern Is Movement de là), ici on lâche la bride, on desserre le frein à main et on s’envoie une bonne flanquée de percussions, de choeurs et encore et toujours le xylophone.

Une symphonie en Sol heureux, une récitée humaniste, une ode, un hommage au génie contre-musical australien qui permet à un boy de 21 ans d’émerger du chaos  ambiant, celui d’une pop solaire qu’on ingurgite comme un mauvais champi et vous colle le badtrip du siècle et les deux hémisphères renversés (j’ai essayé de reprendre une phrase de Raoul Duke mais j’ai râté).

jonathan-boulet-trounce

Percussions haletantes, incessantes ( « You’re a animal« , « Mangle Trang » ), sous forme de résonances au sens large. Quelques lignes d’horizons ( « Black Smokehat » ) pour densifier, habiter cette « Pop Heavy ».

Quelques approches plus rock, accompagnées d’un sentiment de légèreté entre chacune des boucles infernales de « FM AM CB TV »  ou cisaillées dans une course à mi-temps, ponctuée par des instants de recueillements collectifs en altitude (j’aime bien l’idée) « Hallowed Flag » .

En écoute sur Spotify/Deezer

(*) On dit que la légence pourrait être complètement inventée, certains ajoutent « de la pure fiction » . A vous de juger.

4 Commentaires

  1. Ping : TOP 2012 du BazarMusiKal « Bazar MusiKal

  2. Ping : Tops Albums 2012, la suite : ces albums qui nous ont fuis… « BazarMusiKal

  3. Ping : BRNS – Wounded | Le Bazar

  4. Ping : To Kill A King – To Kill A King (Express) | Le Bazar

Laisser un commentaire, un bon mot, une remarque...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :