Maxence Cyrin – The Fantaisist


Une lumière crue se projette, balaye la scène, vide.

La musique comme l’espace n’offre aucun point de fixation.

Comment s’abriter lorsqu’on ère de la sorte, en suspension, à quelques encablures de la ligne d’horizon.

Le tour de force d’un funambule en équilibre, l’humeur ou l’imagination du fantaisiste ici-bas.

Alors on n’y échappe pas vraiment. La pesanteur des notes et des intentions, parfois malsaines.

Et pourtant, Eye of The Storm, March of The Fantaisit, Nocturne 113 plaident en faveur d’un album lumineux et créatif, celui d’un compositeur convaincu, fabricant de courtes pièces, quelque part entre l’indus et le classique. Au travers de marches le plus souvent figuratives, les thèmes s’incrustent dans un travelling lancinant, à l’allure sereine.

On pense à Limousine (March of The Fantaisist, le batteur David Aknin apparaissant sur Eye of The Storm, Air (Eye of The Storm) ou encore le Chapelier Fou (Nocturne 113, avec ses clavecins aspirés dans les tuyaux du génial Chapelier). l’Album est sorti en mars dernier sur le Label Ekleroschok

Album en écoute sur Deezer/Spotify

Laisser un commentaire, un bon mot, une remarque...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :