Vidéos #Avril2012


Modeselektor Feat. Thom Yorke – Shipwreck

Le DJ-Producteur Berlinois continue sa razzia. Avant d’embarquer pour son nouveau projet Apparat (dont l’album Devil’s Walk a recueilli de très bonnes critiques – voir notre Top albums 2011), on a pu profiter de l’album collaboratif Monkeytown où figurent Thom Yorke, Anti Pop Consortium, PVT, etc. C’est le titre avec Thom Yorke que nous avons sélectionné ici : Plongée subaquatique, crescendo hypnotique qui nous réconcilie avec le génie d’Oxford après un King of Limbs décevant.

Portugal. The Man – All Your Lights (Times Like These)

On vous avait présenté dans cette même section il y a peu la vidéo pâte à modeler – où des monstres sympathiques ingèrent des diamants protecteurs et qui, gonflés sous acides, s’en vont combattre d’autres monstres, malfaisants ceux-là. On revient à quelque chose de plus sanguinolent ici. Inspirée par les vampires. Si la réalisation est impeccable, le court scénario se révèle un peu plus léger mais colle bien à la structure du titre.

Dead Man’s Bones – Pa Pa Pa Power

Imaginez un peu la Blogothèque investir une maison de retraite. Là vivent des retraités des postes américaines, des âmes endolories à l’humeur douce et ce vieux pianiste de 97 ans à l’allure Ibrahim Ferrer, exilé en Rust Belt. Comme une certaine idée du glamour, épuré, ramené à l’essentiel par les leçons de la vie et le sourire octogénaire. Duo gaillard et bienveillant, Ryan Gosling et Zach Fields s’invitent à l’heure du goûter pour une performance attachante, avec Pa Pa Pa Power. Magie de « Grandpa ».

Composer – Check Chuck

« Les courbes bleues y’a pas à chier c’est les meilleures ». Ce pourrait être la vie d’un financier à la remorque des évènements. Ce moment où il prendrait conscience de la futilité de ce qui remplit sa vie professionnelle. Comme des flux ininterrompus de merde se déversant sur un huit-clos en carton-pâte, ou autrement appelé « poste de travail ». Ou plus prosaïquement un trip du réalisateur.

Kimbra – Settle Down

Pouponnée, Pouponnante, éclos dans la cire. Visages de pierre, figés. Visage donné à la reconduction des rêves, à leur mort annoncée. Kimbra, embarquée, en d’autres mondes, aux côtés de Gotyé sur le titre Somebody That I Used To know, apparaît ici dans un clip réalisé par Guy Franklin pour le titre phare de son premier album Settle Down. Croisée récemment à l’occasion d’un showcase parisien, elle a quelquechose, en moins déjantée, de Tune-Yards. On attend son album Vows, prévu pour juin prochain.

Laisser un commentaire, un bon mot, une remarque...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :