Sur la Platine du Bazar #3 – Noëliland, nouveaux horizons musicaux


Un brouillon de notes blanches, un fichu chamarré pour les fêtes, symbole mal enraciné en terres hostiles.  Dégradé de couleurs exotiques et absentes. Cécité, mal-entendu, sommets enneigés recouverts de nappes symphoniques.

Les mots recèlent de musique. Gil Scott Heron et Charles Spearin vous en convaincront mieux que moi. Entre-temps, la musique les aura portés en terra incognita. Sélection très ouverte où figurent (entre autres) Mogwai, Nostalgia 77, la noire-vêtue mais bien heureuse Olivia Pedroli, le jazz de The Misled Children…

Par ici (Lien Spotify)

A bientôt😉

Crédits photo : Olivia Pedroli, ADNSound

Laisser un commentaire, un bon mot, une remarque...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :