Jeremy Steig ou la théorie du Chat noir, Chat blanc…


Pas de « Black Music » sur ce blog, me défie un ancien camarade, fan des Roots. Mais comment saisir la couleur des mots, des demi-tons, des silences, du bois, des platines…Après tout, entre Toots et Police, il a bien eu Reggata de Blanc, entre les Who et Hendrix Are You Experienced

Coïncidence heureuse, ma chronique du soir est embarquée sur une large palette de teintes et de couleurs, celles empruntées au Jazz, son peuple, son histoire et de quelques-uns de ses albums :

Jeremy Steig – Homme Blanc, Maître-vaudou de la flûte traversière – Howlin’ for Judy*

Celui-ci je l’ai découvert comme un voleur, avec quelques notes malicieuses extraites d’un morceau culte des Beastie Boys (« Sure Shot » – Ill Communication). À creuser dans les tiroirs, le bric-à-brac « extractique » du trio, on y découvre une discographie éclectique et abondante.

Instrument fuyant, fugueur, compose une ode tantôt langoureuse, tantôt aérienne, diablesse, à la poursuite d’une liberté insaisissable. Duo de flûtes jumelles lancées dans une course éperdue, absurde, à la poursuite du thème original.

 

Les reprises de souffle, expiration haletante, atteignent au coeur de l’instrument, cette caisse de résonances anxieuse et charnelle.

Un album intemporel, habité, usé jusqu’au cuivre. Une suite nue, légère et rayonnante. Concerto Jazz, Bande-son d’une fin d’été, désabusé et sauvage, d’une clarté septentrionale. À dessein, se gravent, flottent puis disparaissent sans cesse, des notes éphémères, qui se consument, brûlent à nos oreilles.

@+

Spotify/Deezer


Laisser un commentaire, un bon mot, une remarque...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :