Thème libre : « Drunken » Pharoah Sanders & Polar Bear


On s’imagine comme un déchirement, ne plus rien discerner,  un détachement aux choses, une crispation du corps avant qu’il ne se relâche.

Dans un appartement peuplé de caisses en bois et de sons euphoriques, Pharoah s’endort doucement sous les coups de butoir de l’alcool. Son vieux camarade, Tom Waits, enterre une dernière bouteille, un dernier souffle de vie, une vie passée à s’évader, subjugué par ses notes empruntées, des chemins impromptus, des fleuves colériques…

« Drunken Pharoah » de Polar Bear (Leaf Label) a cette authenticité quasi mystique qui flotte dans l’air lorsque retentit un saxophone basse, le même qui pleure, psalmodie, hante « Isis and Osiris » joyau absolu de « Journey in Satchidananda » d’Alice Coltrane et Pharoah Sanders.

Drôle d’introduction. Il y a entre certains morceaux des fils que l’esprit seul est à même de nouer. Des bizarreries, des incongruités de notre mémoire musicale qui renaît, se libère de notre indigestion musicale et tend un pont là où si peu osaient franchir l’obstacle.

Dernière découverte Jazz-Electro qui mêlerait  Happy Apple, Tied and Tickled Trio,  Un Big Band New Orléans sorti du droit chemin, le tout adouci par une ligne élégante de rythm’n’blues.

L’album : « Peepers » ;  Favorites : « Drunken Pharoah » & « A new Morning Will Come » : suaves, sensuelles, spirituelles.

Un lien (Drunken pharoahs journey – Spotify ou sur Deezer pour leurs précédents albums) vers ces deux albums à découvrir en écoute croisée.

3 Commentaires

  1. Ping : Echapper à l’oubli : 25 albums au coeur de 2010 | Bazar MusiKal

Laisser un commentaire, un bon mot, une remarque...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :